Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Axe Ecophysiologie

Contenu de la page principale

Diversité du fonctionnement hydrique et carboné sous sécheresse

 

F. Brignolas, M. Feinard-Duranceau, R. Fichot*, J. Vigneaud, C. Vincent-Barbaroux

 

* contact : regis.fichot@univ-orleans.fr

 

Les recherches de l’axe écophysiologie au sein de l’équipe ARCHE portent sur la diversité des stratégies de réponse à la sécheresse des arbres. Nous nous intéressons aux mécanismes favorisant l’acclimatation dans les limites fonctionnelles et aux mécanismes de résilience dans des contextes létaux, ainsi qu’à l’effet modulateur du statut nutritif (effets d’atténuation vs effets de prédisposition).

Les travaux sont historiquement conduits sur le modèle peuplier, bien que d’autres essences puissent être étudiées en fonction des questions de recherche abordées. Les approches combinent l’étude dynamique du fonctionnement hydrique et hydraulique (régulation de la transpiration, flux de sève, vulnérabilité de l’appareil vasculaire à l’embolie, marges de sécurité hydraulique) à l’étude dynamique du fonctionnement carboné (suivi haute résolution de la croissance radiale via dendromètres automatiques, régulation de la photosynthèse, dynamique et gestion des réserves carbonées, marges de sécurité carboné). Les questions sont abordées à des échelles de temps et d'espace variés (cf figure ci-dessous).

Sur le plan fondamental, nos travaux ont pour objectif une meilleure compréhension des processus de dépérissement et d’adaptation des arbres aux changements climatiques actuels et futurs (voir aussi Axe Epigénétique). Sur le plan appliqué, nos travaux ont pour objectif d’aider à identifier des critères pertinents pour l’amélioration de la résistance à la sécheresse.

 

Image
Diagramme ecophysiologie