Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Licence 2e année Sciences du Langage semestre 4 parcours LSF

Contenu de la page principale

 

 

 

Syntaxe

Ce cours aborde les principales notions de syntaxe dans le modèle de la grammaire générative (X-barre, mouvements, théta-rôle, périphérie gauche, etc.). Il se place dans une optique de syntaxe générale (Principes & Paramètres, Programme Minimaliste). Les exemples seront pris dans de nombreuses langues (anglais, arabe, gaélique,
bam- bara, luxembourgeois, etc.) et illustreront la diversité des langues du monde.

Compétences visées :

  • familiariser l’étudiant avec le modèle syntaxique génératif et développer une approche ‘universaliste’ des problèmes syntaxiques.
  • savoir formaliser un problème syntaxique, savoir analyser les structures de langues diverses.

Bibliographie :
Adger, D. (2003). Core syntax: A minimalist approach (Vol. 33). Oxford: Oxford University Press.
Carnie, A. (2013). Syntax: A generative introduction. John Wiley & Sons.
Haegeman, L. (2009). Thinking syntactically: a guide to argumentation and analysis. John Wiley & Sons.
Hornstein, N., Nunes, J., & Grohmann, K. K. (2005). Understanding minimalism. Cambridge University Press.
Tellier, C. (1995). Éléments de syntaxe du français: méthodes d’analyse en grammaire générative. Montréal: Presses de l’Université de Montréal.


Phonologie

Dans le cadre du cours de phonologie, nous aborderons la différence fondamentale entre la réalisation des sons et leur fonction au sein d’un système linguistique. Nous verrons en quoi les mots d’une langue ne sont pas composés de sons, mais d’unités abstraites appelées “ phonèmes ”. Dans un premier temps, nous aborderons les principes de l’analyse phonologique – qui consiste à définir les phonèmes d’une langue selon différentes écoles (structuralisme, fonctionnalisme, distributionnalisme). Puis, nous nous intéresserons plus en détail au rapport entre phonologie et phonétique à travers le prisme des variations et de la neutralisation. Enfin, nous étudierons les principaux processus de changements phonétiques et leur impact sur le système de la langue. Nous illustrerons ce cours à l’aide d’exemples issus du français, mais aussi d’autres langues moins connues.

Objectifs :

  • Connaître les principes de l’analyse phonématique
  • Situer les différentes approches de la phonologie

Compétences visées :

  • Prendre conscience de la différence entre un système et sa réalisation
  • Acquérir la méthode de mise au jour des phonèmes d’une langue
  • Être capable de décrire un système phonologique en termes de traits pertinents
  • Être capable reconnaître et de décrire les différents processus phonologiques

Bibliographie :
Carvalho (Brandão de), J., Nguyen, N. and Wauquier, S. (2010) Comprendre la phonologie. Paris : Presses Universitaires de France.
Duchet, J.-L. (1981) La Phonologie. Paris: Presses Universitaires de France.
Léon, P., Burstynsky, E. & Schogt, H. (1977) La phonologie: les écoles et les théories. Paris : Klincksieck.
Martinet, A. (1956) La description phonologique, avec application au parler franco-provençal d’Hauteville (savoie). Paris : M. J. Minard. Troubetskoï, N. S. (1939) Principes de phonologie. [1949]. Paris : C. Klincksieck.


Traitement quantitatif des données

Cet enseignement a pour principal objectif de permettre aux étudiants de traiter quantitativement des jeux de données et de les analyser ; il s’articule autour de deux thématiques principales : les statistiques descriptives d’une part et les statistiques inférentielles d’autre part. Une grande importance sera donnée à la mise en pratique via l’exploitation et l'analyse de jeux de données issus de différents contextes (analyse textuelle, analyse syntaxique, sondages d’opinion, …).

  • Dans un premier temps, les principaux indicateurs des statistiques descriptives (paramètres de tendance centrale, paramètres de dispersion, corrélation) seront présentés et un rappel sera fait sur l’utilisation de certaines fonctionnalités du tableur (tableaux croisés dynamiques, graphiques, fonctions). Il s’agira de comprendre la signification des indicateurs statistiques puis d’être en mesure de les utiliser afin d’analyser un jeu de données.
  • Dans un deuxième temps, on abordera les notions clefs des statistiques inférentielles : échantillon, risque d’erreur, intervalle de confiance et tests de comparaison. Il s’agira d’en comprendre la problématique, de confronter l’approche théorique à la mise en pratique par les instituts de sondage et enfin d’être en mesure d’effectuer une étude complète en analysant des données recueillies sur un échantillon.

 


 

Didacticiels pour l'enseignement du FLM

Il s’agit d’observer le fonctionnement de didacticiels actuels en analysant, d’une part, l’application (ou la non-application) des notions théoriques mises en place par les chercheurs (stade logographique, conscience phonologique (L. Sprenger-Charolles)  empans de lecture, fixations (AFL), et, d’autre part, en analysant l’utilisation des éléments de l’interface par les concepteurs (visuels, sonores) comme aide au développement cognitif de l’apprenant.
La première partie du semestre traite de l’entrée de l’enfant (de 4 à 7 ans) dans la lecture et puis de l’approfondissement des compétences du jeune lecteur (de 11 à 13 ans). Le stade logographique est abordé. La mise en jeu des consciences est étudiée à travers les didacticiels Tibili, Les chemins de la lecture avec Lapin Malin. C’est essentiellement la mise en application des relations graphophonologiques qui est analysée ici. Pour terminer, un logiciel qui aborde la lecture par la conception idéovisuelle est envisagé : Elsa de l’AFL.
La deuxième partie du semestre aborde les didacticiels et matériels qui touchent l’acte d’écriture et dont l’utilisation concerne a priori les niveaux primaires et secondaires. Les enjeux liés à la littérature et à l’écriture « post-modernes » (e-littérature) sont évoqués. Les notions d’hypertexte, d’hypertextualité, d’hyper-roman et d’hyperliens sont abordées.
Les didacticiels sont étudiés comme une aide à l’écriture dont le but est d’éviter la surcharge cognitive du scripteur.

Objectifs :

  • Construire les repères théoriques liés à l’enseignement du FLM
  • Définir les plus-values et les limites d’un outil numérique pour l’enseignement du FLM
  • Appréhender les modifications induites par le numérique dans l’apprentissage du FLM

Compétences visées :

  • Identifier les différentes méthodes d’apprentissage de la lecture utilisées
  • Développer un regard critique sur le numérique pédagogique
  • Analyser les différentes formes d’écriture numérique
  • Maitriser les outils d’écriture numérique individuelle ou collaborative

Bibliographie :
BRUNEL, Magali, DEZUTTER, Olivier, DUFAYS, Jean-Louis. L’enseignement et l'apprentissage de la lecture aux différents niveaux de la scolarité. Namur : PU de Namur, 2017. 328 p.
MANGENOT , François. Les aides logicielles à l’écriture. Paris : CNDP, 1996. 270 p. PETITJEAN,
Anne-Marie, et HOUDART-MEROT, Violaine. Numérique et écriture littéraire : mutations des pratiques. Paris : Hermann, 2015. 176 p.

 


 

Introduction au TAL

Ce cours initie les étudiants au domaine du Traitement Automatique des Langues. Après la présentation de diverses approches du TAL, des années 1960 à nos jours, on s’intéressera aux différentes étapes du traitement (analyses phonologique, morphologique, syntaxique et sémantique) ainsi qu’aux différentes applications (moteurs de recherches, extraction d’information, bases terminologiques, etc.).


Compétences visées :
Connaître les différentes approches des problèmes de traitement automatique et leurs outils.


Bibliographie :
Bouillon, P. (1998). Traitement automatique des langues naturelles. De Boeck Supérieur. Clark, A.,
Fox, C., & Lappin, S. (Eds.). (2013). The handbook of computational linguistics and natural language processing. John Wiley & Sons.
Dale, R., Moisl, H., & Somers, H. (Eds.). (2000). Handbook of natural language proces- sing. CRC Press.
Mitkov, R. (Ed.). (2005). The Oxford handbook of computational linguistics. Oxford Uni- versity Press.

 


Langue vivante

Anglais/Espagnol : Grammaire. Exercices de lexique. Lecture de documents. Prononciation et
expression. Synthèse de documents. Présentation de documents.
 

Bibliographie :
Anglais : S. PERSEC, Grammaire raisonnée anglais, niveau avancé B2 à C1, Ophrys.

 


Langue des signes française 3

Niveau A1.3 (prérequis: niveau A1.2)
Apprentissage de la LSF au niveau introductif selon Cadre Européen de Référence pour les
Langues


Objectifs :

  • Communiquer de façon simple en LSF pour satisfaire des besoins concrets
  • Élargir les bases sémantiques et structurales de la LSF

 


 

Stage d'observation en milieu scolaire ou dispositif AED

Prérequis: avoir suivi l’UE Connaissance des institutions éducatives au S3

Réinvestir les notions abordées dans l’UE « connaissance des institutions éducatives »: institution éducative, enjeux de l’éducation, déontologie, valeurs et éthique, relation pédagogique...

  • Rendre compte et analyser les situations éducatives observées en stage.
  • Appréhender les composantes du métier d’enseignant.
  • Confronter ses représentations à la réalité des métiers de l’enseignement et construire son projet professionnel.

Compétences visées :

  • développer des capacités d’observation et d’analyse de situations d’enseignement-apprentissage
  • développer une posture réflexive

Bibliographie / Sitographie :
Meirieu Ph., Le choix d’éduquer, ESF, 2018

Site eduscol.education.fr
Site education.gouv.fr
Site des réseaux Canopé https://www.reseau-canope.fr/

 


Psychologie et sociologie pour l'enseignement

Découvrir quelques sous-domaines de la psychologie et de la sociologie, leurs démarches et
leurs objets d’études ;


Compétences visées :
L’UE permet une première approche des compétences suivantes :

  • Connaître les élèves et les processus d’apprentissage ;
  • Prendre en compte la diversité des élèves ;
  • Accompagner les élèves dans leur parcours de formation ;
  • S’approprier des outils d’analyse des situations éducatives et pédagogiques ;
  • Analyser les processus de construction des situations critiques et les prévenir ;
  • Coopérer au sein de la communauté éducative et avec les acteurs du territoire.

Bibliographie / Sitographie :
Duru-Bellat, M. & Van Zanten, A. (2012). Sociologie de l’Ecole. Armand Colin.
Ferrand, L., Lété, B., & Thevenot, C. (Eds.) (2018). Psychologie cognitive des apprentissages scolaires. Dunod.
Forquin, J.-C. (1997). Les sociologues de l’éducation américains et britanniques. Paris /Bruxelles: INRP et de Boeck.
Le Breton, D. (2004). L’interactionnisme symbolique. Paris : PUF. Lieury, A. (Ed.) (2010).
Psychologie pour l’enseignement. Dunod.


Grammaire pour le TAL

Cette UE est une remise à niveau autour des connaissances de base de la grammaire usuelle du français (classes, fonctions, terminologie, critères formels de reconnaissance, usages, valeurs sémantiques associées, problèmes de classification…). Ces différents éléments seront repris dans diverses applications liées au Traitement automatique des langues (TAL).

Compétences visées :
Acquérir un savoir et un savoir-faire indispensables pour la poursuite des études en master SDL

Bibliographie :
Arrivé, M. et al. (1986), La Grammaire d’aujourd’hui. Guide alphabétique de linguistique française. Paris : Flammarion.
Grevisse M. & Goosse, A. (2008), Le bon usage, Bruxelles, De Boeck. Riegel, M. et
al. (1994). Grammaire méthodique du français, Paris, PUF.

 


 

Communication interculturelle

Ce cours présente et discute les principaux concepts et problématiques en jeu dans la communication interculturelle (culture, communication, valeurs, représentations, stéréotypes…). Les étudiant.e.s devront analyser des situations concrètes de communication interculturelle (communication interpersonnelle, communication médiatique, …) en se basant sur différents supports (textes, documents iconographiques, documents audiovisuels …). Suivant leur parcours et leur profil, une réflexion spécifique sera menée sur des problématiques telles que : enseignement et interculturalité, marketing et interculturalité …

Compétences visées :

  • Connaître et comprendre la notion de culture et les enjeux spécifiques de la communication interculturelle
  • Connaître les principaux modèles permettant de décrire les rapports de communication et plus spécifiquement la notion d’interculturalité
  • Savoir analyser des situations de communication interculturelle
  • Comprendre les enjeux de l’interculturalité en relation avec des situations didactiques, commerciales …

Bibliographie :
Abdallah-Pretceille, M. & Porcher, L. (eds) (1999). Diagonales de la communication interculturelle. Paris : Anthropos.
Abdallah-Pretceille, M. & Porcher, L. (2001). Education et communication interculturelle. Paris : PUF.
Molinié, M. & Galisson R. (eds). (1992). Vers une approche relationnelle de la communication interculturelle. Paris : Sorbonne Nouvelle.