Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Licence 3e année Sciences du Langage semestre 6 parcours COMTIL

Contenu de la page principale

 

 

 

Cognition

Après avoir défini la cognition et proposé un tour d’horizon des disciplines qui l’étudient, ce cours présente et discute les principales théories de la cognition (cognitivisme, connexionnisme, cognition située …) et les principaux modèles en linguistique cognitive. Il permet également aux étudiant.e.s de se familiariser avec les objets et méthodologies de
recherche en sciences cognitives en s’attachant notamment à la question des relations entre langage et cognition.
Le cours est constitué d’apports théoriques fournis par l’enseignante et de séances thématiques élaborées et présentées par les étudiant.e.s. Les séances de TD sont consacrées à la préparation de ces séances thématiques ainsi qu’à la réflexion et l’élaboration de protocoles expérimentaux.

Compétences visées :

  • Connaître et comprendre les différents paradigmes théoriques des sciences cognitives et de la linguistique cognitive
  • Réaliser des recherches bibliographiques sur une thématique cognitive
  • Proposer une synthèse collective à visée pédagogique à partir des lectures d’article et autres ressources
  • Analyser des protocoles expérimentaux

Bibliographie :
Fuchs, C. (ed.) (2004). La linguistique cognitive. Paris : Orphrys.
Houdé, O. & al. (eds.) (1998, 2003). Vocabulaire de sciences cognitives. Paris : P.U.F.
Lieury, A. (2010). Manuel visuel de psychologie cognitive. Paris: Dunod.
Rastier, F. (1991). Sémantique et recherches cognitives. Paris : PUF. Vandeloise, C. (ed.)
(2003). Langues et cognition. Paris : Hermès. 


Pragmatique des énoncés

Le cours a pour objet d’introduire à la pragmatique contemporaine en situant sa démarche relativement au reste de la linguistique, et de présenter les pragmatiques de l’énoncé, des plus anciennes aux plus récentes, ainsi que les pragmatiques des contributions. Seront ainsi abordées les questions relatives à la nature des énoncés, aux théories de
l’implicite et du discours, à la relation entre communication et interprétation (en particulier aux mécanismes attentionnels et argumentatifs/scalaires).

Objectifs :
Maîtrise des strates interprétatives propres aux énoncés et contributions, compréhension des mécanismes qui les génèrent et de la relation entre sémantique et pragmatique (y compris avec prise en compte de la prosodie).

Bibliographie / Sitographie :
Austin, John. Quand dire, c’est faire. Paris : Seuil.
Anscombre et Ducrot (1983).L’argumentation dans la langue. Bruxelles : Mardaga.
Nemo & Cadiot (1997). « Un problème insoluble ? » Numéro 1 + Numéro 2 de la Revue de Sémantique et Pragmatique. Téléchargement + disponible à la BU.
Nemo, & Petit (2009). “De la prosodie en discours à la prosodie en langue : lexicalisation de
la forme prosodique des emplois-types”. In Yoo & Delais-Roussarie. (eds), Actes d’IDP 09
(Interface Discours & Prosodie)
Paris, pp.302-312.
(www.makino.linguist.jussieu.fr/idp09/docs/IDP_actes/Articles/nemo.pdf)


Morphologie

L’objectif du cours est d’introduire aux modèles morphologiques contemporains, aussi bien en ce qui concerne la morphosyntaxe et la morphologie flexionnelle qu’en ce qui concerne la génération du lexique (morphosémantique).
Le cours présente un rapide aperçu historique des questionnements morphologiques, étroitement liés à l’approche comparative des langues. En ce qui concerne la morphologie flexionnelle, il s’agira alors d’appréhender les phénomènes et les procédés généraux d’ordre morphosyntaxique et morphophonologique en les observant dans des langues présentant des différences typologiques majeures.
En ce qui concerne la formation des mots et le lexique, le cours introduit aux modèles à base de mots et aux limites de ces modèles (notion de listème), avant d’introduire aux modèles à base de morphèmes. Il introduit sur ces deux bases la question des constructions morphologiques avant d’interroger les relations interlexicales. Il vise l’acquisition de
l’ensemble des méthodes associées à ces modèles.

Bibliographie / Sitographie :
Dressler Wolfgang & Willi Mayerthaler & Oswald Panagl & Wolfgang Ullrich Wurzel, 1988, Leitmotifs in Natural Morphology, Amsterdam: John Benjamins
Haspelmath, Martin, 2002, Understanding Morphology, New York : Arnold Publishers / Oxford University Press
Huot, Hélène, 2001, La morphologie. Forme et sens des mots du français, Paris : Armand Colin (coll. Cursus)
Mel’cuk, Igor, 1993, Cours de morphologie générale, Montréal / Paris : Presses universitaires de Montréal / CNRS éditions
Nemo, François (2004) « Constructions et morphèmes » Revue de Sémantique et de Pragmatique, n° 15-16 : 11-32. Téléchargable et disponible à la BU.
Nemo, François (2005). Morphemes and Lexemes versus Morphemes or Lexemes. In Morphology and Linguistic Typology. (MMM4). Booij et alii (eds). Université de Bologne. 195-208.
Téléchargeable.
Nemo, François (2010) “Routines interprétatives, constructions grammaticales et
constructions discursives”. Estudos Linguísticos/Linguistic Studies, 5. Edições Colibri/CLUNL, Lisboa, 35-53.
(http://www.clunl.edu.pt/resources/docs/revista/n5_fulltexts/5b%20francois%20nemo.pdf)

 


 

Psycholinguistique

Après une introduction qui permet de situer la psycholinguistique dans le champ des sciences cognitives et dans son rapport avec la linguistique, ce cours présente les processus en jeu dans le traitement des différentes modalités langagières, à savoir la perception et la compréhension du langage oral, la production de l’oral et de l’écrit, la
lecture. Le cours s’organise autour de la présentation d’expériences psycholinguistiques et de l’analyse des résultats. Ainsi, les recherches actuelles dans ce domaine seront mises en perspective avec les questions d’usage de la langue (chez l’enfant en développement et chez l’adulte), d’apprentissage et de pratique de la lecture, d'apprentissage de l’écrit.
Le travail de TD porte sur la mise en place d’une expérimentation de type psycholinguistique. Les étudiants sont amenés à travailler les différentes étapes qui organisent ce type de recherche : réflexions théoriques, mise en place d’un protocole expérimental, passation des tâches, analyses des résultats et rédaction d’un rapport
d’enquête, à l’image de ce qu’est un article scientifique.

Compétences visées :

  • Etre capable de différencier les différentes modalités langagières que sont la perception, la compréhension, la production, les activités métalinguistiques
  • Connaitre les principales méthodes employées en psycholinguistique, et savoir expliquer les données qui en résultent
  • Etre capable de mener un mini-projet de recherche et de comprendre toutes les étapes d’une recherche scientifique
  • Pouvoir rédiger un rapport d’enquête selon le format d’un écrit scientifique (parties théorique, méthodologique, résultats et analyses, discussion, bibliographie)

Bibliographie / Sitographie :
Caron, J. (2008 [1989]). Précis de psycholinguistique. Paris : Presses Universitaires de France. Segui, J. & Ferrand, L. (2000). Leçons de parole. Paris : Odile Jacob.
Spinelli, E. & Ferrand, L. (2005). Psychologie du langage – L’écrit et le parlé, du signal à la signification. Paris : Armand Colin.
Tomasello, M. (2003). Constructing a language : a usage-based theory of language acquisition. Cambridge, Massachussetts : Harvard University Press.
Weil-Barais, A. (2007 [1993]). L’homme cognitif. Paris : Presses Universitaires de France.

 


 

 

Pragmatique de l'interaction

Place de la pragmatique dans les approches interactionnistes et dans l’étude des interactions verbales De la sociologie de la face à la pragmatique de la politesse. De l'ethnométhodologie à l’analyse de la conversation. Des paires adjacentes à la grammaire de conversation. Des contributions aux séquences contributionnelles : principe de
coopération et co-construction du champ attentionnel, ratification des contributions et préférence pour l’accord.

Bibliographie :
Vion, R (2000). La communication verbale. Analyse des interactions. Paris : Hachette. Langue

 


 

Langue vivante

Anglais/Espagnol : Grammaire. Exercices de lexique. Lecture de documents. Prononciation et expression. Synthèse de documents. Présentation de documents.

Bibliographie :
Anglais : S. PERSEC, Grammaire raisonnée anglais, niveau avancé B2 à C1, Ophrys.

 


Logique

Cet enseignement est une introduction élémentaire à la logique propositionnelle et à la logique des prédicats. Son objectif est de permettre aux étudiants d’effectuer des formalisations de raisonnements énoncés en langage naturel et de réaliser des preuves formelles (tables de vérité, raisonnement par l’absurde, etc.) de façon à analyser ceux-ci.
Les principales notions abordées en logique des propositions sont : la proposition, les connecteurs logiques, les arbres de construction, les syllogismes, le raisonnement par l’absurde. Une approche syntaxique et sémantique sera proposée.
Les principales notions abordées en logique des prédicats sont : les quantificateurs existentiel et universel, le carré d’Aristote, le raisonnement par l’absurde et les syllogismes catégoriels.

 


Marketing fondamental et opérationnel

  • 1ère partie : la connaissance du marché (démarche marketing, le marketing international, recherche des informations primaires et secondaires, analyse des données recueillies)
  • 2ème partie : la stratégie et le plan d’action marketing (segmentation, ciblage, positionnement, politiques produit, prix, communication, distribution).

 


Stage ou projet professionnel

L’étudiant réalisera :

  • soit un stage de découverte d’une durée de 2 à 8 semaines maximum. Celui-ci, visant à découvrir les activités des secteurs de la communication et du traitement de l'information linguistique, donnera lieu à un rapport de stage.
  • soit un projet tutoré, qui pourra être réalisé individuellement ou collectivement, et qui aura pour objectif de développer l’esprit de synthèse, le travail en équipe, le travail par objectif et la conduite d’une étude ou d’une réalisation dans le respect des délais. Il sera évalué par le rendu d’un livrable et la présentation d’un rapport.