University : Main content

Titre de page

Salariés du privé

Contenu de la page principale

Découvrez les différents types de financements envisageables

Le plan de développement des compétences (ancien plan de formation)

L'employeur doit assurer l'adaptation de ses salariés à leur poste de travail et veiller au maintien de leur capacité à occuper leur emploi, au regard notamment des évolutions technologiques. Pour cela, il doit leur proposer des formations prévues dans le cadre du plan de développement des compétences. Ces formations peuvent être obligatoires ou à l'initiative de votre employeur.

Sont éligibles les actions de formation, la validation des acquis de l'expérience (VAE), le bilan de compétences, les actions d'accompagnement, d'information et conseil aux créateurs d'entreprise. Celles ci doivent vous permettre de développer ou d'acquérir des compétences.

Pour plus d'informations :

  • Consultez la page dédiée sur le site service-public
  • Contactez le service des ressources humaines de votre entreprise

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 1er janvier 2019, toutes les actions de formations sanctionnées par les certifications professionnelles enregistrées au Répertoire National des Compétences Professionnelles (RNCP) ou au répertoire spécifique, ainsi que les actions de formation permettant d'obtenir un bloc de compétences sont éligibles au financement CPF.

C'est également le cas de la validation des acquis de l'expérience (VAE), des bilans de compétences, de la préparation au permis de conduire, des actions de formation d'accompagnement et de conseil aux créateurs d'entreprise ainsi que des actions de formation au bénéfice des bénévoles et volontaires de services civiques.

Si l'action de formation se déroule en tout ou partie sur le temps de travail, vous devez demander une autorisation d'absence à votre employeur, au minimum 60 jours avant le début de l'action de formation si celle ci dure moins de 6 mois, ou 120 jours à partir de 6 mois et plus. Votre employeur doit notifier sa réponse dans les 30 jours, passé ce délai, la demande est acceptée d'office.

Le CPF est crédité de 500 € par année, plafonné à 5 000 € sur 10 ans. Porté à 800 € par an, plafonné à 8000 € sur 10 ans pour les bénéficiaires de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH) ou les personnes ne disposant ni d'un diplôme classé au niveau V (CAP) ni d'un titre professionnel, ni d'une certification reconnue par une branche professionnelle.

Pour plus d'informations :


Le CPF de transition professionnelle

Il remplace le Congé Individuel de Formation depuis le 1er janvier 2019.

Pour un projet de changement de métier ou de profession, vous pouvez demander à mobiliser les droits inscrits sur votre CPF dans le cadre d'un projet de transition professionnelle.

Le CPF de transition professionnelle permet de financer une action de formation certifiante et de percevoir une rémunération pendant la durée de la formation. Vous bénéficiez d'un positionnement préalable au suivi de la formation servant à identifier vos acquis professionnels et à adapter la durée de votre parcours de formation.

Vous pouvez être accompagné(e) au titre du conseil en évolution professionnelle (CEP). Votre opérateur CEP (Pôle Emploi, l'APEC, les Missions Locales, Cap Emploi et le Fongecif) vous informe et vous oriente vers la formation la plus adaptée à votre projet professionnel. Il peut également vous aider à mettre en place un plan de financement.

Éligibilité :

  • Salariés en CDI : 24 mois d'ancienneté, discontinue ou non, dont 12 dans la même entreprise.
  • Salariés en CDD : 24 mois d'ancienneté, consécutifs ou non, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

Rémunération :

La rémunération est calculée sur la base d'un pourcentage du salaire moyen de référence :

  • Salariés en CDI : moyenne des 12 derniers mois précédant l'action de formation
  • Salariés en CDD : sur la base des derniers mois en CDD

Elle varie de 60% à 100% en fonction du montant du salaire initial.

Pour plus d'informations :