University : Main content

Titre de page

MI (Informatique - Mathématiques)

Contenu de la page principale

Les portails sciences pour une spécialisation progressive en Licence !

PORTAIL SCIENCES MI

Informatique - Mathématiques

 

Présentation du portail

Une licence s’organise sur 3 années : 6 semestres (S1 à S6) de 30 ECTS (European Credits Transfer System) chacun, soit 180 ECTS au total pour la licence.

L’entrée se fait dans un portail à deux disciplines accompagné d’un enseignement d’anglais. Ce portail permet d’acquérir des connaissances générales utiles aux deux disciplines.

Au premier semestre, les deux disciplines sont à parts égales dans la formation. Le second semestre permet de mettre en avant l’une des deux disciplines qui représentera environ trois quarts de la formation. C’est à l’entrée en deuxième année (L2) que le choix de la licence disciplinaire se fera. Logiquement, ce choix sera la discipline majoritaire du semestre 2, mais l’autre choix reste possible et un enseignement de remédiation pourra être mis en place en début de L2.

La licence disciplinaire peut proposer plusieurs parcours à partir de la L2 ou en L3. Le choix de parcours permet de donner une coloration à sa licence en fonction de la poursuite d’études envisagée.

C’est donc une spécialisation progressive du portail (L1) jusqu’à la L3.

Le PORTAIL MI est le portail de l’informatique et des mathématiques. Il permet de continuer en L2 en

Ces deux licences de l’UFR Sciences et Techniques permettent d’acquérir toutes les connaissances fondamentales de la discipline pour poursuivre ses études dans l’un des nombreux masters de la discipline. Il peut s’agir d’un master proposé à l’université d’Orléans, mais aussi tout master de la discipline d’une autre université.

 

 

 

Poursuites d’études en master après la licence

  • Licence informatique : master informatique (proposé à l’université d’Orléans) ; master méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises MIAGE (proposé à l’université d’Orléans) ; master informatique fondamentale et appliquée ; master calcul haute performance, simulation ; master management des systèmes d’information (proposé à l’université d’Orléans) ; master traitement automatique des langues ; master mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociale MIASHS ; master réseaux et télécommunication ; master bio-informatique ; master audiovisuel, médias interactifs numériques, jeux ; master métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation MEÉF 2e degré numérique et sciences informatique (NSI).
  • Licence mathématiques : master mathématiques appliquées, statistique (proposé à l’université d’Orléans) ; master mathématiques ; master mathématiques et applications ; master mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales MIASHS ; master métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation MEÉF 2e degré mathématiques (proposé à l’université d’Orléans).

 

 

Possibilités de poursuite ou réorientation vers une licence professionnelle

  • Informatique : licence pro métiers des réseaux informatiques et télécommunications ; licence pro logistique et systèmes d'information ; licence pro métiers de l'informatique : administration et sécurité des systèmes et des réseaux ; licence pro métiers de l'informatique : conception, développement et test de logiciels. Licence pro métiers de l'informatique : conduite de projets ; licence pro métiers de l'informatique : applications web ; licence pro métiers de l'informatique : systèmes d'information et gestion de données ; licence pro métiers du numérique : conception, rédaction et réalisation web.
  • Mathématiques : licence pro métiers du décisionnel et de la statistique.

 

 

Insertion professionnelle après la licence

Il est vivement conseillé de poursuivre ses études en master ou école d’ingénieur après une licence informatique ou mathématiques. Il faut envisager ces deux licences comme une entrée dans des études longues à bac+5 (master/ingénieur) ou bac+8 (doctorat/chercheur).

Technicien ou assistant ingénieur dans des laboratoires publics ou dans toute entreprise ayant des services de production, bureaux d’études et de recherche et développement :

  • Informatique : analyste-programmeur, développeur, webmaster, administrateur de bases de données, gestionnaire d’applications, exploitant informatique, technicien réseaux et télécoms, assistant ingénieur, etc.