L'Université d'Orléans

Contenu de la page principale

Offre de formation

Travailler à l'Université d'Orléans

Agenda

20
ENE.
Zoom sur
Ecole d'hiver à l'UO pour 30 étudiants chinois de BIT
L’Université d’Orléans a accueilli 30 étudiants ainsi que 3 accompagnateurs chinois de Beijing Institute of Technology pour une Winter School qui s’est déroulée du 20 janvier au 2 février 2019.
29
ABR.
Etudiants
Césure : candidature 2019-2020
Organisateurs: Direction de l'Orientation et de l'Insertion Professionnelle - DOIP Vous disposez jusqu'au 18 octobre prochain pour déposer votre dossier de candidature à un projet
28
MAYO.
Evénements
Coopération avec l'Université de Yangzhou, Chine
L'Université d'Orléans intensifie sa coopération avec l'Université de Yangzhou
28
JUN.
Soutenances
Soutenance de thèse de Filip Arvid JAKOBSSON
La programmation parallèle consiste à utiliser des architectures à multiples unités de traitement, de manière à ce que le temps de calcul soit inversement proportionnel au nombre d'unités matérielles. Le modèle de BSP (Bulk Synchronous Parallel) permet de rendre le temps de calcul prévisible. BSPlib est une bibliothèque pour la programmation BSP en langage C. En BSPlib on entrelace des instructions de contrôle de la structure parallèle globale, et des instructions locales pour chaque unité de traitement. Cela permet des optimisations fines de la synchronisation, mais permet aussi l'écriture de programmes dont les calculs locaux divergent et masquent ainsi l'évolution globale du calcul BSP. Toutefois, les programmes BSPlib réalistes sont syntaxiquement alignés, une propriété qui garantit la convergence du flot de contrôle parallèle. Dans ce mémoire nous étudions les trois dimensions principales des programmes BSPlib du point de vue de l'alignement syntaxique: la synchronisation, le temps de calcul et la communication. D'abord nous présentons une analyse statique qui identifie les instructions syntaxiquement alignées et les utilise pour vérifier la sûreté de la synchronisation globale. Cette analyse a été implémentée en Frama-C et certifiée en Coq. Ensuite nous utilisons l'alignement syntaxique comme base d'une analyse statique du temps de calcul. Elle est fondée sur une analyse classique du coût pour les programmes séquentiels. Enfin nous définissons une condition suffisante pour la sûreté de l'enregistrement des variables. L'enregistrement en BSPlib permet la communication par accès aléatoire à la mémoire distante (DRMA) mais est sujet à des erreurs de programmation. Notre développement technique est la base d'une future analyse statique de ce mécanisme.
28
JUN.
Soutenances
Soutenance de thèse de Thibaut TACHON
Depuis la stagnation de la fréquence d’horloge des processeurs, l’accroissement de la puissance de calcul a dépendu entièrement de l’accroissement du nombre d’unités de calcul. Plus que la difficulté algorithmique impliquée par l’écriture de tout programme séquentiel, la programmation parallèle demande au programmeur de gérer de nombreuses unités de calcul, incluant leurs tâches et leurs interactions. Pour alléger le fardeau du programmeur, cette thèse propose deux approches différentes de génération automatique de code parallèle. Le modèle parallèle isochrone BSP possède des propriétés intéressantes telles que son modèle de coût qui en font la cible de notre génération de code parallèle. Les automates et expressions régulières sont souvent choisis pour modéliser les calculs séquentiels et leurs parallélisation devrait, à long terme, aboutir à de solide fondations pour la génération de code parallèle. Pour notre approche principale, nous développons la théorie des automates BSP avec leur génération et déterminisation. Cette théorie est utilisée dans une nouvelle méthode pour la recherche de motif à l’aide d’expressions régulières. Notre autre approche propose un langage spécifique au domaine des réseaux de neurones où la composition fonctionnelle d’un petit nombre de primitives facilite le développement, la maintenance et la définition formelle du langage par rapport aux approches existantes.
28
JUN.
Soutenances
Soutenance de thèse de Elodie GIDOIN-BARALE
À la fin du Moyen Âge, que pense-t-on du corps ? Comment voit-on la nudité ? Comment la vit-on ? Le corps, qui plus est quand il est nu, n’est que tension. C’est là le propos de cette thèse qui, s’appuyant sur l’analyse de plus de 4000 images – en grande partie des miniatures, mais également des huiles et sculptures – et 200 manuscrits ou facsimilés, soumet des hypothèses quant à la pratique de la nudité et la perception médiévale du corps chez Robinet Testard et ses contemporains, comme autant de témoins ou d’inventeurs de leur temps. Une première partie s’attache à définir la nudité idéale et à travers les canons de beauté et leurs origines, les impératifs esthétiques de chaque partie du corps, mais également à travers la transcendance du corps nu dans l’Imago Dei. La nudité est bénéfique et innocente. Elle est l’apanage de la pureté et de la beauté. Dans un second temps, cette étude traite de la nudité des corps étrangers et honteux : celle des fous, celle des sauvages, celle des merveilles, celle du vice et du péché. La nudité apparait alors comme subversive et transgressive, chargée du poids moral, social et religieux qui contraint aujourd’hui encore le corps à la pudeur. En dernier lieu sera étudiée la pratique de la nudité au quotidien, les enjeux de la pudeur qui en résulte. Peut-on au Moyen Âge associer nudité et dignité ? La pratique de la nudité ne se circonscrit pas à l’intimité. De la nudité choisie à celle imposée, le corps oscille entre nature, souffrance et rédemption. Au total, cette étude met en exergue l’ambivalence de la nudité médiévale et la puissance de sa symbolique qui persiste dans une certaine mesure aujourd’hui encore. Il s’agit également dans ce dernier point de montrer à quel point la nudité n’existe pas sans pudeur ou sans vêtement et que ces trois thèmes se doivent d’être traités conjointement quand on s’attache à l’apparence du corps.

View all news