Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

L’Université d’Orléans lauréate d’une chaire de professeur junior

Contenu de la page principale

Le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a annoncé les lauréats des « chaires de professeur junior (CPJ) »

Le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a annoncé les lauréats de l’appel à candidatures « chaires de professeur junior (CPJ) » dont Université d’Orléans fait partie aux côtés de 33 autres établissements denseignement supérieur français.

Le projet déposé par l’Université d’Orléans pour l’obtention de cette chaire dénommée « ABC:MARS » (Assessment of Biosignatures of Chemolithotrophs on Martian materials), se concentre sur la recherche de la vie sur Mars et son potentiel en tant qu'habitat pour la vie passée ou présente, objectif principal des missions d'exploration martiennes en cours et à venir. ABC:MARS explore également les interactions microbiennes avec des matériaux extraterrestres dans le milieu de l’espace sur la Station Internationale Spatiale.

Cette chaire permettra d’attirer des enseignants-chercheurs ou chercheurs talentueux de niveau international. Son ou sa titulaire, réalisera ses recherches au Centre de Biophysique Moléculaire, conventionné avec l’université. Il ou elle renforcera les activités de recherche et d’enseignement du groupe « Exobiologie » d’une grande réputation internationale. Ce projet engendra des publications dans des revues scientifiques de haut niveau et fera aussi l’objet de communication régulière envers le grand public.

Cette chaire de professeur junior, unique en Région Centre Val de Loire dans son statut et en France dans ce domaine scientifique de l’exobiologie, est exemplaire de la coopération entre l’Université d’Orléans et le CNRS. Elle démontre l’ambition commune d’un engagement fort dans la conquête spatiale et la recherche de la vie dans l’univers.

Au-delà du projet de recherche, cette chaire contribuera à la visibilité des deux partenaires et renforcera l’attractivité d’Orléans comme lieu d’enseignement et de recherche tant en sciences et vie de la Terre, qu’en chimie ou encore en robotique/instrumentation.

Crédits photo : Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation