Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Soutenance de thèse de Thierry NASSER

Contenu de la page principale

Image du monde vue satellite

Date
Adresse

Amphithéâtre - Bâtiment Recherche
5 rue de Carbone - campus UNIVERSITÉ
France

Contact
Ecole Doctorale Sciences de l'Homme et de la Société
Lien http://www.univ-orleans.fr/fr/univ/recherche/temps-forts/soutenances-de-theses-…

La plaine intérieure de la Beqaa est considérée comme le grenier agricole du Liban. Dans cette région, la sécheresse représente une problématique majeure, qu’elle soit d’origine climatique ou due à une gestion mal conduite de la ressource. Ce travail s’intéresse à la sécheresse agricole dans la région semi-aride de la plaine de la Beqaa. Afin de suivre l’évolution de son intensité, on a utilisé principalement les méthodes de la télédétection. Les années les plus sèches ont été repérées à partir d’un indicateur de sécheresse, Vegetation Health Index (VHI), combinant un indicateur de végétation et de température, issue du capteur satellitaire MODIS. Cette méthode de travail a permis d’observer la variation de l’intensité de la sécheresse sur le territoire agricole. L’intensité de la sécheresse variait considérablement dans le temps et dans l’espace. Des épisodes de sécheresses exceptionnelles ont été détectés, avec un quart de la superficie agricole touchée par une sécheresse sévère. Par conséquent, il existe un lien entre l’index de la sécheresse agricole (VHI) calculé et la pluviométrie, mais ceci n’apparait pas directement sur son intensité dans la zone agricole.

Ensuite, le travail sur le terrain a permis d’identifier deux types de sécheresse : habituelle et occasionnelle.

En conclusion, la sécheresse agricole représente un phénomène qui est plutôt récurrent dans la plaine de la Beqaa, variable en intensité selon les lieux et qui pourrait s’aggraver si elle combinée à un changement climatique.